Comment financer l’intégration des EnR ?

Comment financer l’intégration des EnR ?

juillet 26, 2022 0 Par Bacque

Financer l’intégration des énergies renouvelables n’est jamais facile, car un tel projet demande de grosses dépenses. Pour alléger les frais liés à votre transition énergétique, voici les aides auxquelles vous pouvez prétendre.

Avez-vous vu cela : Comment agir au quotidien pour le climat avec un kit solaire autoconsommation ?

1. Le CITE

Le CITE ou le Crédit d’Impôt Transition Energétique a pour objectif d’inciter les Français à entreprendre des travaux de rénovation en vue d’optimiser leur consommation énergétique. Cette subvention encourage également les contribuables à opter pour un équipement ou des appareils moins polluants. Les bénéficiaires du CITE peuvent jouir d’un abattement sur le revenu fiscal, d’autant plus s’ils comptent réaliser des travaux d’économie énergétique dans leur résidence principale. À préciser que seul un artisan certifié RGE ou Reconnu Garant de l’Environnement peut effectuer les travaux d’amélioration énergétique. Changement de fenêtres simple vitrage en double vitrage, installation de chaudière à haute performance énergétique, mise en place de pompes à chaleur, autant de travaux éligibles au CITE.

Avez-vous vu cela : Quels sont les acteurs et les sources de financement des énergies renouvelables en France ?

2. Les aides de l’ANAH

En fonction de votre lieu de résidence, vous pouvez bénéficier de subventions, notamment lors de l’achat d’une éolienne domestique. L’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) propose des aides aux propriétaires d’habitation âgée de plus de 15 ans qui envisagent de réaliser des travaux visant à limiter le gaspillage énergétique. Autrement dit, l’État supporte en partie des coûts d’acquisition du matériel.

3. La prime à la conversion

Cette aide pour l’achat de véhicule neuf ou d’occasion s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels. Le montant de la subvention peut aller jusqu’à 5 000 euros pour l’achat d’une voiture électrique ou hybride rechargeable avec une autonomie plus de 50 km. À noter qu’il est possible de cumuler la prime à la conversion avec le bonus écologique. Effectivement, une surprime plafonnée à 1 000 euros peut être attribuée au bénéficiaire habitant ou travaillant dans une zone à faibles émissions mobilité. Les personnes ayant remplacé leur moteur thermique en moteur électrique peuvent également prétendre à la prime à la conversion.

4. La Prime Rénov’

Mise en place depuis janvier 2020, cette aide financière de l’État est destinée aux personnes qui souhaitent réaliser une rénovation énergétique dans leur habitation. Les propriétaires bailleurs et les propriétaires occupants peuvent bénéficier de cette subvention. Néanmoins, il faut remplir un certain nombre de conditions pour être éligible. Le logement doit être âgé de plus de 15 ans et être occupé au moins 8 mois par an.