Comment éviter que la population rejette les EnR ?

Comment éviter que la population rejette les EnR ?

octobre 17, 2021 0 Par Bacque

Malgré les nombreux dispositifs mis en place, la transition énergétique ralentit. Pour l’accélérer et mieux faire accepter à la population les énergies renouvelables, voici quelques stratégies.

Sujet a lire : Les Citoyens S'Engagent pour les Energies Renouvelables en France

Stratégie n° 1 : Faire de la technologie des EnR un bien public

Faire de la technologie des énergies renouvelables un bien public revient à la rendre accessible à tout le monde. Il est important de favoriser les partages de connaissances ainsi que le transfert de technologie. Les technologies essentielles comme la batterie doivent être mises à disposition de chacun afin de stocker l’énergie issue de l’énergie solaire ou éolienne. En associant les technologies de stockage par batterie aux générateurs renouvelables, cela produit de l’électricité fiable et plus abordable, notamment pour les communautés hors réseau.

A lire aussi : Quels sont les comportements et les attitudes des consommateurs vis-à-vis des énergies renouvelables ?

Stratégie n° 2 : Améliorer l’accès aux technologies de l’énergie renouvelable

Faire accepter les énergies renouvelables à la population, c’est également améliorer l’accès aux technologies des EnR. Toutefois, pour atteindre cet objectif, il faut une coordination au niveau mondial afin d’étendre et diversifier la capacité de fabrication. Aussi, davantage d’investissements sont indispensables afin d’instaurer une transition plus équitable, tant dans la formation professionnelle que dans la recherche et l’innovation. La technologie, la capacité et les fonds pour la transition énergétique sont disponibles, mais ce qu’il faut, c’est seulement des politiques et des processus afin de limiter les risques du marché et inciter les investissements.

Stratégie n° 3 : Transférer les subventions des combustibles fossiles vers les EnR

Les subventions accordées aux énergies fossiles ralentissent indirectement la transition énergétique. Selon le FMI ou Fonds monétaire International, la subvention dans l’industrie des combustibles fossiles atteint environ 5 900 milliards de dollars en 2020, soit à peu près 11 milliards de dollars par jour. Pire, les subventions aux combustibles fossiles sont distribuées de façon non équitable. À titre illustratif, dans les pays en développement, il y a seulement 20 % des plus riches de la population qui profitent de la moitié des ressources publiques dédiées à la consommation d’énergies fossiles. Le transfert des aides des combustibles fossiles vers les EnR permet donc de limiter les GES, mais également favoriser la transition énergétique.

Stratégie n° 4 : Augmenter les investissements dans les énergies renouvelables

Si nous souhaitons que la population ne rejette pas les énergies renouvelables, il faut investir davantage dans ce type d’énergie. Des investissements dans la technologie et les infrastructures à hauteur de 4 milliards de dollars par an jusqu’en 2030 sont nécessaires pour démocratiser les EnR. Cela permet non seulement de réduire la pollution et la conséquence climatique, mais également d’économiser jusqu’à 4,2 milliards de dollars par an. Au-delà de la question du financement, l’engagement des systèmes financiers, notamment les banques multilatérales et les autres institutions financières publiques et privées, est important afin d’inciter la population à faire la transition vers les énergies renouvelables.