Que représentent l’activité et l’emploi dans les EnR ?

Que représentent l’activité et l’emploi dans les EnR ?

novembre 4, 2022 0 Par Bacque

À l’heure actuelle, la filière des énergies renouvelables emploie pas moins de 12 millions de personnes dans le monde. Toutefois, la plupart des emplois se concentrent seulement dans quelques pays, notamment la Chine, le Brésil, les USA, l’Inde et certains pays de l’Union européenne.

En parallèle : Quels sont les métiers liés aux énergies renouvelables ?

Un énorme potentiel pour l’emploi

Le secteur des énergies renouvelables représente une véritable opportunité de recrutement. Il recherche divers profils que ce soit dans la filière de biocarburants, éolienne, de l’hydroélectricité, de la méthanisation ou du solaire. Ces différents profils englobent les fabricants d’équipement, les développeurs, les constructeurs, les opérateurs de maintenance, les exploitants forestiers ainsi que les agriculteurs. Le premier bénéficiaire dans le secteur de l’EnR est surtout l’emploi. La filière du photovoltaïque emploi à peu près 4 millions de personnes à l’échelle mondiale. Environ 50 % de la valeur ajoutée générée sont destinés aux salaires. En France, le montant des rémunérations est de l’ordre de 8 milliards d’euros en 2019.

En parallèle : Quels sont les débouchés et les perspectives d’emploi dans le domaine des énergies renouvelables ?

Un soutien public continu

En ce qui concerne les investissements, le soutien public devrait permettre de gérer de l’activité. Par la suite, cette dernière va créer des retombées fiscales pour l’État et les collectivités. La valeur ajoutée créée ne bénéficie pas seulement aux entreprises du secteur des énergies renouvelables, mais aussi à l’ensemble de l’économie française. Grâce aux euros du soutien public investi dans les EnR, on génère de la valeur ajoutée. En 2028, cette valeur devrait représenter environ 2,5 euros pour chaque euro investi. D’après les experts, le renforcement de la stratégie de densification du tissu industriel peut se faire à travers la contribution des énergies renouvelables à l’économie française. À cela, il y aura davantage de taux de contenu local des différentes filières renouvelables. Les milliards d’euros de valeur ajoutée supplémentaires vont alors représenter un potentiel d’emploi plus important.