Quels sont les métiers de l’EnR ?

Quels sont les métiers de l’EnR ?

mai 5, 2022 0 Par Bacque

L’énergie renouvelable est un secteur qui recrute régulièrement. Parmi les métiers les plus recherchés, en voici quelques-uns.

Sujet a lire : Quels sont les métiers liés aux énergies renouvelables ?

1. Le chef de projet éolien en mer

Le chef de projet éolien intervient lors de l’installation des parcs éoliens offshore ou en mer. Après avoir répondu aux appels d’offres du gouvernement, il s’occupe du suivi du projet, de la coordination des équipes du projet, de la mesure des risques ainsi que du suivi du budget. Étant un professionnel de concertation, le chef de projet se charge de dialoguer avec les collectivités locales ainsi que la presse pour les rassurer sur le bien-fondé du projet. Pour devenir un chef de projet éolien, il faut suivre une formation d’ingénieur en choisissant une option en énergies renouvelables. Son salaire peut aller de 7 000 à 9 000 euros par mois.

A lire aussi : Que représentent l'activité et l'emploi dans les EnR ?

2. Le technicien de maintenance éolienne

Le technicien de maintenance éolienne a pour mission de vérifier les pylônes en montant tout en haut. En plus de participer au montage des éoliennes, il se charge également des opérations de maintenance. Son intervention consiste aussi à graisser les pièces de la machine, à inspecter les pièces ou encore à effectuer des tests mécaniques. Pour ceux qui souhaitent devenir un technicien de maintenance éolienne, il faut un bac +2 de technicien en énergies renouvelables ou en génie électrique. Ce professionnel peut gagner en moyenne 2 000 euros par mois.

3. L’installateur conseil en photovoltaïque

Tout comme le technicien de maintenance éolienne, l’installeur conseil en photovoltaïque n’a pas peur du travail en hauteur. Il est souvent amené à monter sur le toit des bâtiments et des maisons afin d’installer des panneaux solaires. En amont, ce professionnel sensibilise et convainc les particuliers et les entreprises sur l’importance de l’énergie solaire photovoltaïque. Après, il va étudier la faisabilité du projet tout en considérant les paramètres comme le degré de la pente, l’exposition au soleil ou encore l’orientation des panneaux. Lorsque le projet est validé, l’installeur conseil en photovoltaïque peut alors commencer à poser les panneaux. Pour occuper ce poste, vous devez obtenir un DUT en génie thermique et énergie, un BTS fluides, énergies et environnement ou bien une licence pro en énergies renouvelables. Sa rémunération est comprise entre 1 500 et 2 500 euros par mois.

4. Le technicien d’exploitation méthanisation

Travaillant dans une usine de biogaz, sous la supervision du directeur d’exploitation, ce professionnel se charge d’installer des machines, d’évacuer le digestat ainsi que d’assurer la maintenance et la réparation en cas de panne. Il effectue également des prélèvements réguliers afin d’analyser la composition du gaz. Pour occuper ce poste, il faut suivre un cursus en maintenance industrielle ou électromécanique. Le technicien d’exploitation méthanisation peut prétendre à un salaire entre 1 700 et 2 000 euros par mois.

5. L’ingénieur en énergie solaire

En jouant un rôle scientifique, l’ingénieur en énergie solaire cherche continuellement des moyens pour améliorer le rendement de l’énergie solaire. Il peut également jouer le rôle de technicien en s’assurer du bon fonctionnement des installations. L’objectif est d’optimiser la transformation du rayonnement solaire en énergie tant pour les installations thermiques que photovoltaïques. Sa mission consiste aussi à superviser l’ensemble du projet allant du choix de l’installation la plus adéquate à la mise en place finale. Ce métier est accessible avec un bac +5. Si en début de carrière, l’ingénieur en énergie solaire peut espérer gagner entre 2 000 et 3 000 euros par mois, son salaire peut grimper jusqu’à 5 000 euros par mois une fois expérimenté.